Tourisme durable - Tiveria

Le tourisme durable s’affirme dans le voyage d’affaires

 
Tiveria Organisations offre une dimension éco-responsable à vos voyages d’affaires et s’engage pour un tourisme durable !
Le secteur du tourisme d’affaires rime avec amusement, démesure, étonnement, sans s’attarder sur l’impact des activités sur l’environnement et les populations des pays visités… on oppose ainsi naturellement tourisme d’affaires et tourisme durable. Mais il semble que les initiatives en matière de « tourisme d’affaires durable » se multiplient et méritent que l’on s’y intéresse ici…

A l’horizon d’un nouveau tourisme d’affaires… durable !

La prise de conscience des agences événementielles et des entreprises clientes dessine un nouvel avenir pour le tourisme d’affaires. Plus soucieux de limiter son impact environnemental et social, l’incentive, à l’heure du développement durable, entame sa révolution. De leur côté les entreprises sont de plus en plus nombreuses à intégrer cette dimension dans leur politique de communication.

Qu’il s’agisse de l’organisation de voyages incentives, de séjours récompenses, de learning trips ou de séminaires, les entreprises veulent apporter à leurs événements internes, à leurs voyages d’affaires, une valeur ajoutée : une dimension éco-responsable.

Une tendance qui va se confirmer en 2019, et qui par conséquent, doit davantage être prise en compte par les chefs d’entreprises, les agences de voyages, les acteurs du tourisme.

Le tourisme d’affaires responsable et durable c’est quoi ?

C’est tout simplement intégrer à ses voyages d’entreprise une notion de respect de l’environnement, du patrimoine et des individus, ainsi qu’à les mettre en pratique. L’objectif principal doit être de ne pas altérer les sites visités, et ne pas porter préjudice aux populations locales.

Le tourisme durable et éco-responsable incite à adopter des réflexes plus vigilants mais n’impacte nullement les notions de travail, de détente ou même de loisir qui rythment les voyages professionnels. Sa mise en place se traduit par des gestes simples et un choix sérieux de prestataires :

  • Pour l’hébergement, éviter les grandes structures au profit de petits hôtels de charme à taille humaine situés dans des cadres d’exception, afin d’assurer un accueil personnalisé, authentique, tout en participant au maintien de l’économie locale. Des hôtels ou maisons d’hôtes respectueux de l’environnement, impliqués dans le développement durable et adhérant à une charte responsable ou éco-labellisée.
  • Les activités incentives choisies doivent valoriser le patrimoine, le terroir, l’environnement… Elles permettent une sensibilisation au développement et tourisme durable, comme par exemple des randonnées qui font découvrir au travers d’une mobilité douce des zones peu fréquentées. Ainsi, des parcours variés mènent à la découverte du territoire, de ses forêts, montagnes, sentiers côtiers, villages typiques… il s’agit de faire découvrir les richesses d’une région et de sensibiliser à son respect.
  • La restauration privilégiée sera composée de produits régionaux et de produits de saison.
  • Les fournitures distribuées lors des réunions sont recyclables ou recyclées, comme des blocs de papier et crayons issus de bois labellisés FSC.
  • Pour le transport, un programme de compensation volontaire des émissions de gaz à effet de serre peut être mis en place. Les clients calculent la quantité de gaz carbonique émise durant leur trajet, la convertissent et font le choix de cotiser à un projet de réduction de CO2.

De son côté, ATR (Agir pour un Tourisme Responsable), sensibilise le grand public et les professionnels à s’orienter vers des voyages thématiques valorisant la découverte de la nature, pour des petits groupes limités à 15 participants, faisant appel à des prestataires locaux rémunérés plus justement, favorisant la gestion des déchets, etc. Le but est d’impacter au minimum le milieu et de permettre une responsabilisation des touristes.

Comment le concept de tourisme durable a-t-il intégré le tourisme business ?

Il résulte d’une prise de conscience collective, en constat de la détérioration de sites particulièrement fréquentés.  Les organismes touristiques et les visiteurs sont conscients aujourd’hui qu’il faut revoir aussi le model du tourisme d’affaires.

Aujourd’hui, 66% des touristes français estiment qu’il est indispensable de se tourner vers un tourisme durable et responsable afin de protéger le patrimoine environnemental et culturel. Par ailleurs 50% d’entre eux favoriseraient les voyages se déroulant dans un contexte soucieux du respect de l’écologie, et 25% dans le respect de l’humain et de l’éthique. Enfin, 25% des touristes souhaitent apporter une dimension éco-responsable à leur voyage, tandis que les 25% restant accordent une importance toute particulière à la préservation des espèces animales et des écosystèmes.

Cette dimension faisant maintenant partie des attentes des voyageurs lors de leurs déplacements, les acteurs du MICE doivent également la prendre en compte.

Les chefs d’entreprises et leur service de communication souhaitent mettre en avant auprès de leurs équipes ou clients la dimension responsable des voyages d’affaires qu’ils organisent.

De plus en plus d’entreprises sont soucieuses du message véhiculé auprès de leurs salariés ou de leurs partenaires. Elles peuvent avoir recours aujourd’hui au tourisme d’affaires durable pour signifier leur attachement au respect de l’environnement, aux valeurs du développement durable ou encore pour afficher leur positionnement éthique. Ces préoccupations seront bientôt incontournables et laissent présager le développement de ce secteur dans les années à venir.

Quelques initiatives intéressantes fleurissent dans le secteur du tourisme durable

  • Le label « Séminaire au Vert » se développe pour une alternative aux séminaires « urbains » plus courants. Les établissements référencés proposent à une clientèle d’affaires un cadre naturel agréable à la campagne, à la montagne, au bord de la mer ; des dispositifs tels que l’énergie solaire ou encore le tri sélectif…
  • En Belgique, le label « Green Meeting » a notamment été décerné à certains établissements de standing pour leur environnement très proche de la nature, des chambres calmes, une restauration à base de produits du terroir, des activités nature non motorisées tels que kayak, vtt, balade à pied, jeu de piste en forêt… Parmi eux, une ferme accueille des clients sur son exploitation agricole depuis deux générations dans un cadre pittoresque parmi ses troupeaux.
  • Le Cantal, la « destination verte » par excellence pour l’organisation de séjours d’affaires éco-responsables. La région participe à un projet concret de développement durable, afin de sensibiliser et inciter les prestataires touristiques à s’engager dans une démarche de progrès, de protéger les paysages emblématiques du Cantal en gérant les flux de fréquentation pour permettre aux visiteurs d’en découvrir toutes les richesses.

Pour l’organisation de votre prochain voyage d’affaires, qu’il ait une vocation de communication, d’incentive, ou de récompense, axez-le sur une dimension éco-responsable, soyez dans l’air du temps, montrez l’intérêt que vous portez à l’impact environnemental de votre entreprise, allez jusqu’au bout de la démarche : Optez pour un tourisme durable !

N’hésitez pas à vous faire aider par une agence événementielle à la licence de voyage. C’est son métier !

Tiveria Organisations a fêté en 2018 ses 20ans d’expérience dans le montage de voyages d’affaires ! Cette solide expérience se traduit par une équipe de professionnels qui organisera sur-mesure votre séjour : Nous avons pour vous les destinations, les thèmes, les sites et les activités les mieux adaptés à vos attentes. Tout ceci pour vous permettre de vous consacrer uniquement à votre contenu et à vos invités, qu’ils soient collaborateurs, prestataires ou clients…

Articles liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *