risques en soirée d’entreprise - Tiveria

Prévention des risques en soirée d’entreprise

 
Tiveria Organisations revoit ici les facteurs à prendre en compte pour que votre soirée d’entreprise ne tourne pas à la catastrophe.
Pour certains chefs d’entreprise, les fêtes de fin d’année représentent un moment important, l’occasion de réunir l’ensemble des collaborateurs et de les récompenser.

Pour les entreprises qui organisent chaque année un événement à Noël, 59% servent de l’alcool et 67% choisissent d’organiser l’événement hors de leurs locaux et en dehors des heures de travail.

En tant qu’agence événementielle, qui fête en 2018 ses 20 ans d’expérience, nous rappelons ici quelques règles de prévention des risques à adopter dans le cadre de l’organisation d’une soirée d’entreprise… afin que votre événement entre collègues à l’occasion de Noël reste avant tout un joyeux moment de partage et de convivialité !

Tabac, alcool, sécurité des lieux et des personnes

Les soirées événementielles d’entreprise n’échappent pas aux risques communs à tous les lieux recevant du public. Passons ici en revue les facteurs à prendre en compte pour que votre soirée d’entreprise ne tourne pas à la catastrophe…

Depuis le 1er janvier 2008, la cigarette est bannie de tous les lieux publics et dits de convivialité tels que les restaurants, bars et autres établissements hôteliers. Un facteur de risque écarté pour les organisateurs d’événements puisque désormais les fumeurs ont pris l’habitude de se retrouver dehors pour allumer leurs cigarettes.

En revanche, pour l’alcool, les entreprises sont plus inquiètes, surtout depuis le durcissement de la législation. Certaines d’entre elles ont été récemment condamnées suite à des soirées trop arrosées.

Face à la question, trois attitudes de la part des entreprises ont été observées :

  1. La plus radicale : on supprime totalement l’alcool et on agrémente la soirée d’une animation mixologie, soit la création de cocktails à base de jus de fruits, sans alcool bien sûr ! On a vu aussi apparaître des animations bar à thés ou même bar à tisanes !
  2. La raisonnable : l’alcool est servi uniquement pendant le repas, soit une solution valable si la soirée est prévue jusqu’à 22h 30 !
  3. La responsabilisante : lors de la soirée dansante l’alcool est limité par l’usage de « tickets conso », mais comme on ne peut empêcher ceux qui le souhaitent de se payer un ou deux verres supplémentaires, des alcootests sont proposés à chaque personne qui quitte la soirée. C’est la politique de « Chacun prend ses responsabilités ! »

Les services d’un « Capitaine de Soirée »

En tant qu’agence événementielle nous proposons aujourd’hui systématiquement à nos entreprises clientes les services d’un chauffeur « Capitaine de Soirée »… une solution spécifique pour faire de la prévention auprès des invités et gérer les quelques « personnes à risques » lors d’un événement.

Au moment du départ des invités, une hôtesse propose à ceux venus en voiture un éthylotest électronique et présente ensuite notre service « Capitaine de Soirée » aux quelques conducteurs qui seraient exceptionnellement positifs.

Les chauffeurs vont alors ramener anonymement chez eux les conducteurs positifs qui le souhaitent, dans leur propre voiture, avec tous leurs passagers, en toute sécurité.

Après avoir reconduit tous les passagers, le chauffeur gare le véhicule où son propriétaire le souhaite et repart au moyen d’un mini cyclomoteur pliant transporté préalablement dans un sac, dans le coffre du véhicule ramené ou bien est récupéré par un collègue.

Des retours accompagnés peuvent être organisés sur plus de 50 kilomètres autour du lieu de votre événement, partout en France métropolitaine.

Parallèlement à la question de l’alcool, il y a les normes de sécurité du lieu de réception loué pour l’occasion.

Le rôle des bureaux de contrôle comme la Socotech, Véritas ou Apave est de vérifier que la vie des invités, techniciens, artistes et autres intervenants n’est pas mise en danger pendant l’événement et son montage. Les contraintes liées aux spectacles concernent notamment le double accrochage d’éléments au-dessus du public, le dégagement des unités de circulation et sorties de secours, la sécurité incendie…

Établissement recevant du public : qui est responsable de quoi ?

Le propriétaire d’une salle ou d’un lieu a la contrainte de l’entretien régulier des appareils de sécurité comme les portes coupe-feu, les détecteurs de fumée, les extincteurs, etc. C’est au propriétaire de s’assurer que le loueur et celui qui équipe les lieux respectent les règles de sécurité et les contraintes des établissements recevant du public. En cas de sinistre, le propriétaire peut être tenu de co-responsable, au même titre que l’agence organisatrice.

Il ne faut pas voir la sécurité comme une contrainte mais comme faisant partie du quotidien. De la même manière, la réglementation ne doit pas empêcher la créativité. Nous sommes là pour trouver des solutions alternatives, des mesures compensatrices, elles aussi validée par la commission de sécurité, qui permettront une marge d’action dans le respect de la réglementation.

Pour l’organisation de votre soirée d’entreprise, faites-vous aider par une agence événementielle. C’est son métier ! Elle vous proposera des prestations à la carte, un service “clé en main”, et des animations de qualité qui raviront vos invités.

Tiveria Organisations fête cette année ses 20ans d’expérience ! Nous avons pour vous les idées, les thèmes, les sites et les activités les mieux adaptés à vos attentes. Tout ceci pour vous permettre de vous consacrer uniquement à votre contenu et à vos convives.

Tiveria vous souhaite de belles fêtes de fin d’année !

Articles liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *